Search
samedi 31 juillet 2021
  • :
  • :

LÉGISLATIVES 2021 DANS LE BOUNKANI : Le Sénateur RHDP va en indépendant contre le candidat du parti à Doropo

Le Sénateur et délégué du RHDP Noufé Sansan (à gauche) s’est déclaré candidat indépendant aux Législatives 2021 contre le député sortant Kambiré Sansan (candidat officiel du parti à Doropo)

Qu’est-ce qui ne va pas au RHDP de Doropo ? Ou qu’est-ce qui n’a pas marché dans ce parti ? Noufé Sansan, le Sénateur et délégué départemental du RHDP, est en course pour les élections législatives de mars 2021. C’est une surprise. D’autant que son parti a choisi le député sortant de la circonscription, Kambiré Sansan, pour le scrutin.

Chez certains militants du parti au pouvoir, c’est l’incompréhension. Comme Mariam Ouattara, ils s’interrogent sur l’avenir du RHDP dans la circonscription de Doropo-Danoa-Kalamon-Niamoue, avec la décision du Sénateur Noufé Sansan de se présenter aux Législatives contre la décision de son parti. Cette situation inédite risque de faire perdre au RHDP un poste d’élu local en raison d’une possible dispersion des voix le jour du vote. « Ce qui fera la part belle aux adversaires. Le plus redoutable est l’ancien maire Kambiré Charles, candidat du FPI à l’élection du 6 mars », craint Diabagaté Issa.

Pour se donner plus de chance de succès dans la circonscription électorale de Bouna-Bouko, le parti présidentiel mise sur la grande figure politique locale : Kaba Nialé (ministre du Plan et du développement). Mais l’indépendant Ouattara Zawari Abdoulkarim pourrait créer la surprise en jouant les trouble-fêtes.

Hien Philippe et Kaba Nialé, les candidats du RHDP dans la circonscription électorale de Bouna-Bouko

À l’issue du scrutin du samedi 6 mars, chaque formation politique fera le décompte de ses candidats vainqueurs. Des résultats, chacune saura le degré de sa représentativité sur le territoire national. Mais les scrutins locaux ont cette particularité : ce n’est pas tant les partis politiques que votent les populations, mais des individus. La proximité avec les populations, les affinités, les attaches, être accessible, supplantent souvent les noms des leaders politiques (Bédié, Gbagbo, Alassane…) qu’évoquent les candidats pendant les campagnes. Les surprises viennent de là. Les élections législatives de décembre 2016 en attestent. Dans le Bounkani, les indépendants ont coupé la poire en 2 avec le RHPD du président Alassane Ouattara en raflant 3 sièges sur les 6.

OSSÈNE OUATTARA  




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *