Search
samedi 19 juin 2021
  • :
  • :

Filière anacarde : Le CCA consulte ses partenaires nationaux et internationaux pour relever le défi de la transformation

 

Les 3 et 4 février, le Conseil du coton et de l’anacarde (CCA) a initié un atelier avec les acteurs impliqués dans la mise en œuvre des activités de développement de la filière anacarde en Côte d’Ivoire. Notamment, les partenaires techniques et financiers nationaux et internationaux. L’objectif est de poser les bases d’une plateforme de concertation et de collaboration en vue de développer les synergies nécessaires à la viabilité de la filière.

Cette rencontre, après celle tenue à Yamoussoukro avec d’autres acteurs (producteurs, acheteurs, exportateurs et transformateurs), a également été une occasion de capitaliser les opportunités et projets mis en œuvre par les partenaires du CCA en vue de  relever les défis du secteur cajou portés par le gouvernement. En effet, le développement de la filière se traduit depuis quelques années par la densification de son tissu industriel. Mais aussi par un intérêt croissant des partenaires techniques et financiers qui interviennent le long de la chaîne des valeurs, depuis la production jusqu’à la transformation (y compris la valorisation des sous-produits de l’anacarde).

Adama Coulibaly, directeur général des filières coton et anacarde

Avec une production record de plus de 800.000 tonnes de noix brutes en 2020, la Côte d’Ivoire ambitionne de relever le taux de transformation actuellement de 10% à 50% au moins, au cours des 5 prochaines années.

KAMAGATÉ ABOU




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *