Search
samedi 31 juillet 2021
  • :
  • :

TOUGBÔ (TÉHINI) : Les pires craintes des habitants se sont confirmées

Confrontée depuis le milieu du mois de mai à une arrivée massive de populations burkinabè qui fuient des opérations militaires contre des personnes soupçonnées d’être des terroristes dans une localité voisine située de l’autre côté de la frontière, Tougbô a le sommeil troublé. Particulièrement, les habitants de Bolé, Didassokoura et Lékouédoua qui dorment chaque soir les yeux ouverts. Ces villages accueillent beaucoup de déplacés. Une situation à laquelle ils ne sont pas habitués et qui leur a donné le sentiment de ne plus être en sécurité.

Leur pire crainte que le chef-lieu de la sous-préfecture soit pris pour cible s’est confirmée. Dans la nuit de lundi 7 juin, Tougbô a subi un assaut d’individus armés, selon un communiqué de l’armée ivoirienne. Un soldat a perdu la vie. « Aucune victime civile n’est à déplorer », précise le texte. Mais l’attaque a provoqué la psychose chez les populations. Conséquence immédiate : l’examen du CEPE de mardi n’a pas pu se dérouler.

Le communiqué de l’armée

Érigée en sous-préfecture en 2008, Tougbô se situe à environ 90 kilomètres de Téhini (chef-lieu de département) et à seulement 20 kilomètres du Burkina Faso. Les ressortissants de ce pays sont d’ailleurs majoritaires dans la circonscription face aux Lobi, Komono, Lorhon, Malinké, Koulango, Peulhs.

KAMAGATÉ ABOU




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *