Search
mardi 18 janvier 2022
  • :
  • :

UGN : Le président Gbané Abou reçoit l’onction des sages

Le président de l’UGN et sa délégation ici chez le doyen Lamine Ouattara (en boubou jaune)

Porté à la tête de l’Union fraternelles des cadres et élus pour le développement du grand nord (UGN), samedi 13 novembre à Korhogo, à l’issue de l’élection ayant mis fin aux travaux de l’Assemblée générale constitutive, Gbané Abou (cadre de Bondoukou) a réservé ses premières sorties aux membres du comité de sage. À qui il dit être allé présenter ses civilités et recevoir en retour leurs conseils pour conduire à bon port l’UGN.

Représentant chacun une région, c’est par le sage de Gontougo que la visite de courtoisie a débuté, mercredi 1er décembre. El Hadj Lamine Ouattara (ancien médiateur de la République) a ouvert la porte de son domicile abidjanais sis à Koumassi à Gbané Abou et sa délégation.

À la résidence de la vice-présidente du Sénat, Sara Sako Fadiga

Le lendemain, le premier responsable de l’UGN s’est rendu à la résidence de la vice-présidente du Sénat, Sara Sako Fadiga, qui était entourée pour la circonstance de hauts cadres de la région du Bafing. Vendredi 3 décembre, la délégation a eu droit aux conseils avisés de Lassana Palenfo. « Le toit d’une maison ne tient que parce que ses fondations sont solides », a enseigné le sage de la région de Bounkani. Le Général a exhorté ses visiteurs à s’approprier les valeurs que prône l’UGN : fraternité, entente, solidarité. Puis, il appelé tous les cadres à apporter leur soutien au président élu.

Gbané Abou (président de l’UGN) avec le Général Lassana Palenfo

Chez le professeur Saliou Touré (Bagoué), ce sont les mêmes conseils d’union et de concorde qui ont été prodigués. L’homme a marqué sa satisfaction de voir des cadres et élus de différentes contrées du pays rassemblés pour la même cause : le développement. Pour lui, il était temps que l’UGN naisse. Idem pour le Commandant Ladji Karamoko (Béré). L’ancien officier supérieur de la gendarmerie n’a pas lésiné sur les moyens pour recevoir à son domicile le président Gbané Abou et sa suite, samedi. La réception a pris l’allure d’une fête entrecoupée de séances de prières pour le succès de l’Union fraternelles des cadres et élus pour le développement du grand nord. Même ambiance chez le sénateur et maire de Kani, Méité Yaya (Worodougou).

Chez le professeur Saliou Touré

Au domicile du Commandant Ladji Karamoko, la réception a pris l’allure d’une fête

La visite de courtoisie a pris fin dimanche à la résidence de l’ancien directeur général des Douanes, Coulibaly Adama (région du Tchologo). Il est actuellement patron du Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (GIABA).

Chacun des sages visités a reçu les statuts et le règlement intérieur de l’organisation. Et tous ont salué l’élection de Gbané Abou. Ses qualités ont unanimement été reconnues. Il a donc l’onction de ses « aînés ». Mais l’homme sait qu’il est attendu en chemin. Pour lui, les critiques à l’égard de l’UGN sont de « l’engrais qui aidera l’organisation à grandir plus vite ». Il y croit comme fer. « Le groupe est plus fort que le plus fort du groupe », répète-t-il à l’envi. Comme pour dire que c’est dans la synergie d’actions des élus et cadres que les défis auxquels sont confrontés les 11 régions qu’englobe l’UGN seront relevés.

Chez le sénateur et maire de Kani, Méité Yaya

OSSÈNE OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *