Search
mardi 25 juin 2024
  • :
  • :

Le SIETTA 2023 s’invite au Salon international de l’agriculture de Paris

Mamadou Berté, directeur général adjoint du Conseil du coton et de l’anacarde, a appelé les investisseurs à prendre part au SIETTA 2023 qui se tiendra à Abidjan du 6 au 8 avril

Les responsables de la filière cajou mettent les bouchées doubles pour inciter les investisseurs à prendre part à la 4e édition du Salon international des équipements et des technologies de transformation de l’anacarde (SIETTA) prévue à Abidjan, du 6 au 8 avril (initialement annoncé du 30 mars au 1er avril). Présent à Paris dans le cadre du Salon international de l’agriculture (SIA), le directeur général adjoint du Conseil du coton et de l’anacarde a fait une communication sur les opportunités d’investissement dans la filière cajou à travers le SIETTA. C’était hier dimanche, devant un parterre de visiteurs, dont le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani.

Mamadou Berté a fait un rappel du contexte du SIETTA 2023. Un rendez-vous visant notamment à accroître la transformation locale des noix de cajou pour plus de création de richesses et d’emplois afin de combattre la pauvreté dans les zones de production. Le régulateur de la filière entend capitaliser les acquis des éditions 2014, 2016, 2018 et enregistrer de nouveaux résultats. Car le secteur du cajou a connu une évolution significative depuis la dernière édition du Salon. Selon le directeur général adjoint, 1.028.000 tonnes de noix brutes ont été produites en Côte d’Ivoire en 2022. Cela représente 25% de la production mondiale et 40% de l’offre. C’est moins de 800.000 tonnes en 2018. Alors qu’en 2016 le pays n’a transformé que 40.383 tonnes, soit 6.2%, il a transformé 218.863 tonnes en 2022. Ce qui correspond à 21.25%. La capacité nominale de transformation installée dans le pays est de 300.000 tonnes. Contre moins de 53.000 tonnes en 2013. La Côte d’Ivoire est aujourd’hui 3e fournisseur d’amandes de cajou sur le marché international.

Intervention du ministre de l’Agriculture, Kobenan Adjoumani, après la présentation du 4e SIETTA faite par le numéro 2 du régulateur de la filière cajou

Ce bond spectaculaire motive à viser encore plus grand. Environ 15.000 visiteurs sont attendus au SIETTA d’avril prochain. Plus du double des 7.500 visiteurs de 37 pays dénombrés lors de l’édition précédente. Une quinzaine d’équipementiers nationaux et internationaux pour l’exposition des dernières innovations technologiques de la transformation sont annoncés. Outre l’exposition, la démonstration, la vente, la promotion des machines, il y aura des ateliers, des communications, conférences-débats, des rencontres BtoB. Mamadou Berté a conclu sa présentation du Salon par un appel aux investisseurs : « Prenez part au SIETTA 2023 et rejoignez le secteur économique le plus prometteur de la sous-région ouest-africaine ! ».

OSSÈNE OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *