Search
mercredi 5 août 2020
  • :
  • :

Le NOBIEL fête ses bacheliers des 3 dernières années

Ce samedi 4 mai, l’Association des élèves et étudiants ressortissants de la région de Bounkani (NOBIEL) est restée fidèle à sa tradition en fêtant ses nouveaux bacheliers. Ils sont au total 150 – issus des promotions 2016 ; 2017 et 2018 – à être félicités au travers de certificats d’honneur que chacun a reçu.

La fête a été parrainée par Noufé Télara Judith. Cette fonctionnaire des régies financières n’a pas manqué d’exhorter les nouveaux étudiants au travail. Puis, d’assurer les membres du NOBIEL de sa disponibilité à soutenir les actions qu’ils entreprendront pour l’avancement de l’association.

Une conférence sur le « rôle des cauris dans les rites funéraires chez les Lobi » prononcée par Hien Sié Aboubacar, professeur de musicologie à l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Cocody, a donné lieu à des échanges. Suivis d’un concours d’art oratoire en langue lobi. La compétition a porté sur le rôle de la jeunesse dans le processus de développement de la région de Bounkani.

La présidente du NOBIEL a salué le Conseil régional de Bounkani pour l’aide financière mensuelle qu’il apporte à la structure. Ce qui, a souligné Hien Hoho Nadège, permet d’acheter chaque mois les cartes de bus des étudiants n’ayant pas les moyens de se les offrir. Mais la subvention est une « goutte d’eau » face aux énormes besoins des 800 membres du NOBIEL repartis dans 12 villes du pays, a indiqué Hien Nadège. Elle a lancé un appel aux cadres de la région à emboîter le pas au Conseil régional en soutenant financièrement le mouvement.

Le baptême des 3 promotions de bacheliers du nom de la marraine Noufé Judith a mis fin à la fête, qui s’est tenue à La Rotonde (somptueuse salle de conférence de la Cité financière), à Abidjan, quartier des affaires. Des cadres de la région de Bounkani, au nombre desquels le Général Gaoussou Ouattara, le juriste-consultant Somé Jean, et les chefs de la communauté lobi d’Adjamé, Attécoubé et Abobo,…étaient de la partie.

OSSÈNE OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *