Search
mardi 21 septembre 2021
  • :
  • :

Le CCA renforce l’École supérieure d’agronomie de l’INPHB en moyen de mobilité

Après les militaires du Bataillon de sécurisation de l’Est (BSE) à Bondoukou, vendredi 30 avril, le Conseil du coton et de l’anacarde (CCA) continue sa série de dons de matériels roulants à ses structures partenaires. Samedi 5 juin, c’est un gros SUV neuf qui a été offert au Centre de ressources et d’expertises en économie-comparative de l’École supérieure d’agronomie (ESA) de l’Institut national polytechnique Houphouët-Boigny (INPHB) de Yamoussoukro.

Le directeur du Conseil du coton & de l’anacarde échangeant avec des étudiants de l’ESA

Cet important appui logistique permettra aux experts de l’ESA d’accomplir la mission que leur a confiée le CCA. À savoir : visiter les sociétés coopératives de la filière cajou sur toute l’étendue du territoire afin de procéder à leur diagnostic en vue de leur professionnalisation. En la matière, l’école a une solide expérience. En effet, l’ESA a déjà formé des coopératives dans les filières café et cacao. Dans le secteur anacarde, son intervention a commencé en 2020 par une phase pilote avec COPRODIGO de Gohitafla et SOURALET de Brobo.

En 2021, une première vague de 40 sociétés coopératives vont bénéficier de ce programme de diagnostic-coaching dans le cadre du Projet de promotion de la compétitivité de la chaîne de valeurs de l’anacarde (PPCA). Le but visé par le régulateur de la filière cajou est d’amener ces groupements agricoles à être plus performants, « économiquement viables ». Après avoir présenté les réalisations déjà effectuées par l’ESA auprès de certaines structures qui interviennent dans le secteur anacarde, son directeur, Koné Siaka, a assuré les responsables du CCA qu’un bon usage sera fait du véhicule mis à disposition.

Quant à Adama Coulibaly, patron de l’organe de régulation, il a invité les étudiants, futurs ingénieurs agronomes, à s’inspirer du parcours de leurs formateurs pour être des modèles.

OSSÈNE OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *