Search
jeudi 29 septembre 2022
  • :
  • :

La sublime Nadia Trayé représentera le Zanzan à la finale de Miss Districts 2022 en octobre

 

Nadia Trayé portera le numéro 18 à la finale de Miss Districts 2022, le vendredi 7 octobre (crédit photo: Miss Districts)

Élue Miss District du Zanzan, samedi 19 mars, à Bondoukou, la charmante Nadia Trayé ira à la conquête de la couronne nationale lors de la finale prévue pour vendredi 7 octobre, au Palais de la culture d’Abidjan. L’étudiante en Master de droit sera sur l’estrade avec 22 autres concurrentes.

Du haut de son 1m83, elle surclasse par sa taille. Nadia a tout pour occuper la première place du podium. Elle allie beauté, élégance et prestance. Des qualités auxquelles devra s’ajouter le soutien inconditionnel des forces vives (autorités administratives et politiques, opérateurs économiques, société civile) de la collectivité qu’elle représente pour faire la différence le jour de la compétition. Chaque habitant du District du Zanzan peut contribuer au succès de Nadia Trayé en s’abonnant à ses comptes sociaux (Facebook, Instagram, Tik Tok) pour « liker » ses photos et posts. Le jeu en vaut la chandelle. Car au-delà d’un simple concours entre de splendides silhouettes féminines, il s’agit également d’une bataille entre les 14 Districts du pays. Le vainqueur sera sous le feu des projecteurs et en récoltera les dividendes.

La Miss reçue par le ministre d’État, ministre de l’Agriculture et du développement rural

Des figures du District ont reçu la candidate en audience. Entre autres, les maires de Bondoukou et de Tanda, le ministre d’État Kobenan Adjoumani, et le ministre-gouverneur Touré Souleymane. Des guides religieux ne sont pas en reste. Au nombre desquels l’imam de la mosquée centrale de la capitale du Nord-Est.

Avec le ministre-gouverneur du District du Zanzan

Déjà égérie du Zanzan (régions de Bounkani et de Gontougo), si la demoiselle de 24 ans remporte la finale, elle jouera le rôle d’ambassadrice et porte-étendard de ce que tous les Districts ont de belle et de beau à montrer à la Côte d’Ivoire. En ce qu’ils ont de valeurs culturelles, esthétiques, culinaires, gastronomiques, de diversité, de brassage, d’intégration. Des termes qui épousent l’esprit et la lettre de l’élection Miss Districts, selon ses organisateurs.

Miss District du Zanzan au Centre d’action médico-psychosociale de l’enfant (CAMPSE) où elle remet un présent à un pensionnaire

Le 7 octobre prochain, la victoire de Nadia Trayé sera aussi l’occasion pour la jeune femme de disposer de plus de moyens pour défendre la cause qui lui tient à cœur : le bien-être des enfants.  Elle s’y attèle avec le peu dont elle dispose, depuis son sacre à Bondoukou, en mars. La Miss s’est rendue à Tanda où elle a visité un orphelinat et un centre orthopédique. Idem à Abidjan où la sublime a partagé des moments de joie avec des pensionnaires du Centre d’action médico-psychosociale de l’enfant (CAMPSE) à Cocody-Riviera Palmeraie. Et la Maison Akwaba, qui accueille des enfants atteints de cancer.

Le concours Miss Districts a pris des galons au fil des ans. À sa naissance, il était circonscrit aux limites de la commune de Cocody (Miss Cococdy). Puis Miss Abidjan. Avant de s’étendre à l’ensemble des régions du pays. Cette année, la compétition est à sa 14e édition.

OSSÈNE OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *