Search
lundi 8 mars 2021
  • :
  • :

Ils désapprouvent la décision du ministre de la Fonction publique qui « oublie » le Zanzan

Le bureau de la FEDEZAN a dénoncé la décision ministérielle qui "lèse" le Zanzan

Le bureau de la FEDEZAN a dénoncé la décision ministérielle qui « lèse » le Zanzan

Échangeant avec la presse, lundi 21 mars, le ministre de la Fonction publique a donné le mercredi 23 mars comme date d’ouverture des concours administratifs 2016. Une innovation majeure : la décentralisation de l’organisation de ces concours. Le ministre a justifié cette nouvelle donne par la perturbation que connaît les locaux de la Fonction publique, à Abidjan, en raison de l’affluence des candidats. « Cette décentralisation perturbera moins le fonctionnement normal de nos administrations, surtout s’agissant des postulants aux concours professionnels », selon Abinan Kouakou Pascal. C’est aussi pour éviter les longues distances aux candidats. Sept Directions régionales ont été retenues sur des critères de « position stratégique » et de « densité des fonctionnaires ». Les régions de Bounkani et Gontougo ne font pas partie.

La Fédération des élèves et étudiants du District du Zanzan (FEDEZAN) s’insurge contre la « mise à l’écart » de leurs 2 régions, plus éloignées d’Abidjan que celles choisies. Réuni pour un point de presse, au lendemain de la décision ministérielle, le bureau de cette organisation régionale de jeunesse a marqué sa désapprobation. « Depuis sa prise de fonction à la tête du pays, le président Ouattara a affiché sa volonté de développer les régions à travers la décentralisation. Cependant, nous remarquons que cette volonté de rendre toutes les zones autonomes se voit fortement entravée », a relevé Fodjo Yves. Pour le président de la FEDEZAN, en décidant de mettre les villes de Bondoukou et Bouna à l’écart dans la décentralisation des concours administratifs, le ministre de la Fonction publique « enclave davantage le Zanzan ». Si le critère de l’éloignement d’Abidjan devrait présider aux choix des villes, « Téhini et Nassian devraient être choisies par rapport à  Abengourou ».

Fodjo Yves se demande si ce découpage ne cache pas des desseins inavoués. « Cette décision est une intention d’exproprier le Zanzan de ses projets majeurs, tels la construction de l’université, le lycée jeune fille… ». Le bureau de la FEDEZAN demande au ministre Abinan Pascal de « revoir  cette décision ». Le chef de l’État est interpellé.

Pour rappel, outre Abidjan, les Directions régionales de Yamoussoukro, Bouaké, Korhogo, Abengourou, Daloa et Man, ont été retenues. Elles serviront de centres pour les visites médicales, le dépôt des dossiers de candidatures, les cours de préparation et les compositions.

KAMAGATÉ ABOU




4 thoughts on “Ils désapprouvent la décision du ministre de la Fonction publique qui « oublie » le Zanzan

  1. OUATTARA Bakary

    je suis étudiant à l’ENS et je partage votre idée. encore le Zanzan, il est temps que nos élus du se saisissent de cette affaire. ça ne peut pas continuer… dites moi comment contacter la FEDEZAN ?

    répondre
      1. yves FODJO BINI

        Tant qu’il aura des personnes engagées ,tant qui ‘il aura des étudiants visionnaires soucieux du retard accusé par le ZANZAN ,je parle des 09 départements (kounfao, tanda,transua,sandégué,bondoukou bouna, nassian,tehini,et Doropo,) et tant quil aura la FEDEZAN,nous allons dénoncé ,dénoncé et dénoncé….jusqu à ce que l ETAT de COTE D IVOIRE pense rellement au problemes du zanzan aux multiples peuples et vitrine de la cote D’ivoire; ou sont les ELUS ,les CADRES leaders D’opinion???? Defenseurs de nos parents paysants qui croupissent sous le poids de la grande misère? Avez vous vous oublié l HISTOIRE DE BOUNA, de BONDOUKOU VILLES HISTORIQUES ,COLONIALALES!!!!!! qui ont perdu leur lustre d d’antan??? ou soint ils quand un seul individu prends lui seul de telles décisions et PERSONNES NE RÉAGIT!!!! …………ARRATEZ DE NOUS APPRENDRE LE LEADERSHIP D’ENFANT…….trop cest trop

        répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *