Search
dimanche 21 avril 2024
  • :
  • :

Filières coton & cajou : Le régulateur dévoile son nouveau logo et vise la certification ISO

Dévoilant le nouveau logo des filières coton & anacarde, le directeur général dit viser la norme ISO 9001. Le sésame qui consolidera les acquis de l’organe de régulation et renforcera son image sur l’échiquier international

Ce vendredi 16 décembre, le Conseil du coton et de l’anacarde (CCA) a rendu public son nouveau logo. Adama Coulibaly, patron de l’organe de régulation, a donné les raisons de cette mutation. « Le Conseil du coton et de l’anacarde, depuis sa création, disposait déjà d’une identité visuelle qui lui a permis de réaliser de bons résultats en matière de communication institutionnelle. Mais du fait de la trop grande proximité de cette identité visuelle avec celle de l’Institution sœur aînée qui est le Conseil du Café-Cacao, certaines confusions ont dû amenuiser l’efficacité de la communication du Conseil du coton et de l’anacarde ». Et le directeur général d’ajouter que « d’autres difficultés d’ordre technique n’ont pas toujours facilité la déclinaison de cette identité visuelle sur des supports de communication. Ce qui a naturellement brouillé, en certaines occasions événementielles, la visibilité de l’image du Conseil ».

Le nouveau logo ou identité visuelle, qui se démarque distinctement de celui du Conseil du café-cacao, est bien visible. Par sa singularité, il pourra être facilement reconnaissable parmi tant d’autres. Tout comme le CCA voudrait se distinguer par la qualité de son management pour répondre « aux énormes défis et enjeux qui se profilent à l’horizon », selon Adama Coulibaly. En ligne de mire, la certification ISO 9001. Le sésame qui consolidera les acquis du régulateur et renforcera son image sur l’échiquier international. « La filière anacarde ambitionne d’être la filière leader en termes de bonne gouvernance. C’est pourquoi nous voulons être évalué afin d’aller vers la norme ISO 9001, version 2015. C’est une certification multi-sites. Elle va non seulement s’intéresser à la gouvernance de la direction générale, mais aussi à celle des agents sur le terrain. Par exemple, est-ce que le personnel est concentré sur l’atteinte des mêmes objectifs de bonne gouvernance, de qualité des services rendus aux populations ? Notre objectif, c’est que d’ici à fin 2023, le Conseil du coton et de l’anacarde soit certifié ISO 9001 », a souhaité le directeur général.

OSSÈNE OUATTARA 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *