Search
jeudi 26 novembre 2020
  • :
  • :

Et de 3 pour le reggaeman Tom D Genèse, l’enfant de Bouna

Le reggaeman Tom D Genèse en conférence de presse, au Café de Venise (Abidjan-Yopougon), le samedi 16 novembre 2019

Lentement mais sûrement. Tom D Genèse se fait un nom dans l’univers de la musique reggae en Côte d’Ivoire. Assurément, l’enfant de Bouna se construit. Pierre après pierre. Concert après concert. Et surtout album après album. Après la sortie de Réveille-toi Africa en 2012 et Microbes en 2017, son 3ème opus (en duo avec le jamaïcain Sticky Rise) sortira sous peu.

Face à des journalistes, samedi 16 novembre, le reggaeman a donné un avant-goût de ce à quoi ses fans doivent s’attendre.  Il a présenté son single intitulé « Si tu as fini, faut partir ». Un titre d’actualité que provocateur. Le message est percutant, incisif. Il s’adresse aux dirigeants du continent qui aiment s’accrocher au pouvoir à la fin de leur mandat constitutionnel. « Je chante pour l’Afrique. Je veux une vraie démocratie dans les pays africains. Les Africains ne souhaitent que la paix et la stabilité pour se développer. Nous ne voulons plus des violences. Des crises postélectorales, nous n’en voulons plus ! », s’exclame Tom D Genèse. Qui se défend de cibler un chef d’État en particulier. Avant de se poser en messager de la paix. « Je ne cible personne dans mon message. Je ne suis d’aucun bord politique, je suis un artisan de la paix. Les Ivoiriens ont trop souffert des différentes crises que le pays a connues. Maintenant, nous disons ça suffit ! », souligne-t-il.

Le jeune artiste-chanteur ne déroge pas à la philosophie du reggae. Celle d’être la musique du franc-parler, de l’audace et de l’engagement.

OSSÈNE OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *