Search
dimanche 21 avril 2024
  • :
  • :

Coup de projecteur sur la filière coton aux Journées promotionnes des filières agricoles du FIRCA

Le coton était à l’honneur, ce mardi 25 juillet, à l’occasion des journées promotionnelles des filières agricoles initiées depuis le 10 juillet par le FIRCA [Fonds interprofessionnel pour la recherche et le conseil agricoles] dans le cadre des préparatifs de son 20e anniversaire. Cette journée dédiée à l’or blanc a surtout été marquée par une présentation des fruits de la collaboration entre l’Intercoton (organisation interprofessionnelle de la filière coton) et le FIRCA. Eu égard aux informations livrées par son chargé des programmes coton, nombreux sont les acquis en termes de projets financés au profit de la filière depuis 2008.

Soro Moussa (PCA de l’Intercoton) a exprimé sa satisfaction du partenariat entre la filière coton et le FIRCA depuis 15 ans

Dans le bilan qu’il a dressé, Ehouman Anderson a relevé, entre autres, la mise au point de stratégies de lutte contre les ravageurs et les maladies du cotonnier dans le cadre du Programme régional de lutte contre les ravageurs (PR-PICA), la production de semences de pré-base et de base, une assistance continue aux producteurs depuis 2010, l’appui à la mise en place d’un système d’identification et de traçabilité de la production du coton et l’appui au renforcement des capacités des sociétés coopératives et leurs unions. Le FIRCA a également favorisé l’augmentation du nombre de producteurs, des surfaces et des rendements grâce à son projet d’externalisation du conseil agricole dans la filière coton. Le projet de relance de la recherche cotonnière est à mettre à son crédit, selon Ehouman Anderson. Qui, dévoilant les perspectives 2023-2027, a souligné plus d’une dizaine de projets. Notamment, un appui à la gestion durable des terres, le renforcement des capacités des OPA [Organisation interprofessionnelle agricole] et du conseil de gestion. Le PCA de l’Intercoton, Soro Moussa, a exprimé sa satisfaction pour le chemin déjà parcouru avec le FIRCA.

L’impact du dérèglement climatique sur la production agricole en Côte d’Ivoire et les actions de l’État contre le phénomène ont donné lieu à des échanges, après un « cours magistral » dispensé par l’enseignant Yao N’Guettia René (spécialiste en agroclimatologie). Comment rendre la production cotonnière résiliente face à cette nouvelle donne ? Les discussions qui s’en sont suivies ont ébauché des pistes de solutions en vue d’une adaptation.

Cette lucarne ouverte sur la filière coton par le FIRCA s’est terminée par une exposition d’outils innovants pour une production plus efficiente. Avec, en attraction, un drone servant à faire l’épandage de produits sur les parcelles. Ces journées promotionnelles prennent fin le 1er août.

OSSÈNE OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *