Search
mercredi 30 septembre 2020
  • :
  • :

BOUNA : Toute une région sort de l’ « isolement » énergétique

Ces 2 nouveaux transformateurs d’une puissance de 30/15 KV chacun fourniront désormais le courant à la région de Bounkani

Ces 2 nouveaux transformateurs d’une puissance de 30/15 KV chacun fourniront désormais le courant à la région de Bounkani

Vivre dans l’obscurité dans le siècle des Lumières. N’est-ce pas un paradoxe ? Mais c’est bien le cas d’une grande région : le Bounkani (l’extrême Nord-Est ivoirien). Les localités de cette vaste zone n’ont quasiment rien obtenu en matière de structures et d’infrastructures. Bouna, Doropo, Nassian et Téhini : des villes dépourvues de tout. A preuve, depuis l’indépendance de la Côte d’Ivoire il y a 55 ans, elles s’alimentent en énergie grâce à des groupes électrogène. Et quand ces générateurs tombent en panne – comme c’est le cas fréquemment – plus de 90 000 personnes vivent sans électricité. Les activités tournent au ralenti. Situation paradoxale d’un pays ayant d’énormes besoins énergétiques à satisfaire au plan intérieur, mais qui exporte son courant à l’extérieur de ses frontières.

Le Premier ministre se fait expliquer le fonctionnement des nouveaux équipements électriques

Le Premier ministre se fait expliquer le fonctionnement des nouveaux équipements électriques

Le Bounkani a fait un bond en avant, lundi 8 juin dernier. Bouna, sa capitale, était plaisante. Elle a été interconnectée au réseau national d’alimentation électrique. En coupant le ruban, le Premier ministre Kablan Duncan a mis en service les 2 nouveaux transformateurs d’une puissance de 30/15 KV chacun. Sortant du coup environ 70 localités environnantes avec leurs habitants d’un demi-siècle d’isolement énergétique.

Les visages étaient radieux. Les populations de Bouna, Doropo, Nassian et Téhini – à leur tête la ministre Kaba Nialé – n’ont pas boudé leur plaisir. Elles espèrent que ce raccordement posera les bases de l’envol économique de la zone. Par l’implantation d’unités industrielles.

OSSENE OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *