Search
lundi 28 septembre 2020
  • :
  • :

BONDOUKOU : Une nouvelle mosquée au quartier Karidioulasso

La mosquée Hadja Alima, au quartier Karidioulasso

La mosquée Hadja Alima, au quartier Karidioulasso

Qui dit que la capitale du District du Zanzan ne mérite pas son nom de ville « aux mille mosquées » ? Même si ça semble hyperbolique, en tout cas, à Bondoukou, chaque grande famille a sa mosquée. La famille Diabagaté de Loubaman, au quartier Karidioulasso, n’est pas en reste. Elle vient de se doter d’un lieu de culte : la mosquée Hadja Alima, du nom de la génitrice de l’ex-maire de Marcory.

Le terrain sur lequel est bâti l’édifice religieux a été acquis en 1967 par Hadja Alima Diabagaté. Cette dame a résisté à la tentation de vendre la parcelle. En dépit du manque de moyens financiers pour la mettre en valeur. Quarante-quatre ans après, la maman des Diabagaté est heureuse. Un lieu de prière bâti sur sa parcelle porte son nom.

Lecture intégrale du Coran à l'intérieur de la mosquée lors de l'inauguration

Lecture intégrale du Coran à l’intérieur de la mosquée lors de l’inauguration

Les travaux de la mosquée Hadja Alima ont débuté en novembre 2011. En même temps que la construction de la résidence familiale. L’inauguration de l’édifice, le vendredi 8 novembre, a drainé du monde. Et la lecture intégrale du saint Coran a constitué la cérémonie de consécration.

D’une capacité d’accueil d’environ 200 fidèles, la mosquée de la famille Diabagaté de Loubaman a un dôme en briques de verre. Sur le sommet, un croissant lunaire et une étoile. Un ensemble lumineux à l’éclat « unique ».

La nouvelle mosquée vue la nuit

La nouvelle mosquée vue la nuit

Ange Kouman




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *