Search
vendredi 23 octobre 2020
  • :
  • :

BONDOUKOU : Un vent violent cause d’énormes dégâts

La toiture d'une maison arrachée par le vent, ici à Pinda-Boroko

La toiture d’une maison arrachée par le vent, ici à Pinda-Boroko

Dimanche 16 mars, vers 19h.  Une tornade décoiffe 96 bâtiments, dont des lieux de culte. Localités concernées : Appimadoum (2 maisons), Bohi (10). Pinda-Boroko est lourdement sinistré avec 84 bâtiments soufflés.

Le bilan humain fait état de 7 blessés légers (hommes, femmes et enfants). Notamment à Bohi et Pinda-Boroko.

Une délégation préfectorale au chevet des sinistrés

Une délégation instruite par Germain François Goun, préfet de la région de Gontougo, s’est rendue mardi, dans l’arrière-Zanzan. Objectif, apporter le réconfort de l’Etat.

La délégation conduite par madame Kouakou Kouamé Karidja, secrétaire général de préfecture, a constaté les dégâts causés par la bourrasque. Un spectacle de fin du monde: plusieurs habitations détruites. D’autres, partiellement. Les gros arbres déracinés et les poteaux électriques en béton couchés par terre témoignent de la puissance du vent. Au passage de la délégation préfectorale, des fils haute tension étaient visibles à même le sol.

Devant la détresse, à Pinda-Boroko, le chef de zone de la SODEXAM a expliqué : « ce genre d’évènement est naturel. Il est cyclique. Il arrive souvent, en début de saison ». Invitant les populations à suivre les informations météorologiques pour limiter les dégâts, à l’avenir.

Kouakou Kouamé Karidja a apporté les mots de compassion du préfet de région aux victimes de la tornade.

Images des dégâts

Des feuilles de tôle projetées à des dizaines de mètres

Des feuilles de tôle projetées à des dizaines de mètres

Des tôles froissées par le vent

Des tôles froissées par le vent

Ce poteau électrique en béton n'a pas résisté à la force du vent

Ce poteau électrique en béton n’a pas résisté à la force du vent

Une villa décoiffée

Une villa décoiffée

L'ancien maire de Bondoukou, Kouakou Dapa, dégage une rue d'un arbre déraciné

L’ancien maire de Bondoukou, Kouakou Dapa, dégage une rue d’un arbre déraciné

Miss Jocelyne




One thought on “BONDOUKOU : Un vent violent cause d’énormes dégâts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *