Search
vendredi 19 juillet 2024
  • :
  • :

BONDOUKOU : La jeune écrivaine Aïcha Ouattara et CarBon sèment les graines de la littérature chez les élèves

Un café littéraire, doublé d’un concours d’écriture livresque autour de l’œuvre Les remords de Mirya de la jeune écrivaine Aïcha Ouattara, a été organisé mercredi dernier par l’ONG Carrefour du bonheur (CarBon). La compétition consistait à mettre en exergue la trame du livre par un résumé sur la problématique des grossesses dans les établissements scolaires. Sur 33 productions, 5 se sont distinguées par leur qualité. Leurs auteurs ont reçu des récompenses composées essentiellement de livres. Quant aux autres candidats, chacun est reparti avec un diplôme de participation.

Pour Aïcha Ouattara, en organisant ce concours, le but visé est non seulement la promotion de la lecture, mais également la détection de jeunes talents en écriture et la sensibilisation sur les inconvénients des grossesses précoces. Dans son message aux élèves, le parrain de la cérémonie, Timitey Maury (PCA de l’ONG CarBon), les a encouragés au travail. « Même quand ça ne va pas, il ne faut pas baisser les bras. Continuez à étudier car vos parents attendent beaucoup de vous ! », a-t-il exhorté.

Le prochain concours littéraire « Prix Aïcha Ouattara » aura pour thème « Ma plume contre les congés anticipés ». L’ONG CarBon, dont le champ d’actions phare est l’éducation, a promis son soutien à l’initiative de la jeune autrice. Pour rappel, Aïcha Ouattara vient de Bondoukou. Elle a 27 ans. Actuellement étudiante en master de lettres modernes, elle a été double lauréate du concours littéraire Madeleine Tchikaya en 2015. Deux années après, elle remporte le Prix Régina Yaou du concours de nouvelles de l’Association des écrivains de Côte d’Ivoire (AECI).

OSSÈNE OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *