Search
mercredi 28 octobre 2020
  • :
  • :

BONDOUKOU : Élèves et artisans primés pour leur mérite

Samedi 2 juin. Lycéens, collégiens et artisans exerçant dans divers secteurs d’activités ont été primés pour leur mérite à l’occasion d’une journée de l’Excellence portant le nom du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly. La fête a été initiée par Maïzan Koffi Noël, député de la circonscription.

Au nombre de 60, les lauréats ont reçu leurs prix des mains du ministre de la Communication, Bruno Nabagné Koné, parrain de la cérémonie. Le Super Prix Amadou Gon Coulibay est allé à Essi Kouadio Assandé Jean-Marc. Cet élève de Terminale C au Lycée 1 a obtenu une moyenne de 15.81 sur 20 cette année scolaire. Les supers Prix Bruno Nabagné Koné des niveaux Seconde et Première ont été remportés respectivement par Sié Koffi Hien et Benié Alvin Emmanuel.

L’élève Koffi Affoua Digata, en 1ère C, a exprimé la reconnaissance de ses camarades lauréats à toutes les personnalités qui se sont impliquées dans l’organisation de la fête dédiée aux meilleurs. « À travers ces différents Prix, vous célébrez l’excellence non seulement dans la commune de Boudoukou mais aussi dans tout le pays », a-t-elle déclaré.

S’adressant aux récipiendaires, le parrain a dit l’importance de recevoir une distinction. « Par cette reconnaissance, vous devenez des modèles dont s’inspireront d’autres jeunes femmes et hommes au-delà de Bondoukou et pourquoi pas au-delà de la Côte d’Ivoire ! », s’est exclamé Bruno Koné. Et le ministre de rendre hommage au chef du gouvernement, Gon Coulibaly : « Vous n’auriez pas pu choisir meilleure personne pour incarner et porter une telle cérémonie. Car il a toujours su épouser et incarner la vision du président de la République de faire de la promotion de l’Excellence un axe majeur de son programme de gouvernement », a souligné Bruno Koné. Étaient aussi présents ses collègues Kobenan Adjoumani, Mariatou Koné, Siandou Fofana, Abinan Pascal et Mamadou Touré.

Avec des mots moins dithyrambiques, le parrain a terminé par des encouragements à l’égard des lauréats : continuer à servir de modèles pour l’avènement de l’ « Ivoirien nouveau ».

OSSÈNE OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *