Search
lundi 8 mars 2021
  • :
  • :

BONDOUKOU : Candidat indépendant aux Législatives, son éjection du Conseil régional suscite des protestations

Une marche organisée dimanche 17 janvier contre l’éjection de Kouassi Thomson de son fauteuil de vice-président du Conseil régional

L’information a surpris plus d’un habitant, samedi 16 janvier. Tanoh Kouassi Thomson a été débarqué de son poste de vice-président du Conseil régional de Gontougo. Une fonction qu’il occupait depuis décembre 2018, après nomination.

La décision a été prise et rendue publique au cours de la session ordinaire des conseillers régionaux qui s’est tenue à la préfecture de Bondoukou. La raison officielle avancée pour justifier la révocation de cette figure locale serait ses absences répétées aux réunions périodiques du Conseil régional. Un argument qui a du mal à convaincre beaucoup de gens. D’autant plus que le limogeage de Kouassi Thomson, cadre du RHDP, intervient en pleine guéguerre de positionnement entre des militants locaux. Chacun voulant être le candidat officiel du parti au pouvoir aux Législatives de mars prochain.

Une page de la motion de protestation contre le limogeage

C’est d’ailleurs en indépendant que monsieur Thomson s’est déclaré à l’élection et compte se faire élire député de la circonscription de Bondoukou-Appimandoum-Pinda/Boroko. Il aura en face de lui les parlementaires sortants Maïzan Koffi Noël et Diabagaté Mamah, les choix officiels du RHDP.

Est-ce la décision de Kouassi Thomson de tenter sa chance contre l’avis de son parti qui a coûté sa place au sein du Conseil régional ? Une chose est sure : sa révocation a suscité une vive protestation, hier dimanche. Ils étaient des dizaines de personnes, hommes et femmes, à marcher pour exiger la réintégration de l’homme dans l’équipe dirigeante du Conseil.

Des femmes de diverses associations ont exigé la réintégration de Kouassi Thomson dans l’équipe dirigeante du Conseil régional

Pour les organisateurs de la manifestation, Kouassi Thomson est un agent de développement local reconnu au travers de son activisme sur le front du social. C’est à ce titre que le 19 décembre 2020, l’Observatoire africain pour la promotion de la bonne gouvernance lui a décerné le prix de meilleur artisan de développement, de cohésion sociale et de solidarité de la région de Gontougo. Une distinction parmi tant d’autres, qui a amené les protestataires à dire que la place du président de l’ONG Actions Plus est au Conseil régional. C’est ce que souligne la motion qu’ils ont remise à l’imam de Bondoukou et au chef de la province Pinango (le représentant local du roi des Brong).

OSSÈNE OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *