Search
mercredi 10 août 2022
  • :
  • :

Amon Koffi Franck prend les rênes de la JUDG

Toute fin coïncide avec un début. Au moment où part Kouakou Kouamé Abdoulaye qui a présidé aux destinées de la JUDG [Jeunesse unie pour le développement de Gontougo] pendant 4 ans, commence le mandat de son successeur Amon Koffi Franck. C’est à l’issue d’un vote qui s’est déroulé dimanche 31 octobre dernier que l’enseignant des lycées et collèges a été élu à la tête de l’organisation avec 61% des voix, face à Adjoumani Patrick.

L’investiture du nouveau président, par ailleurs coordonnateur de la JUDG à Koun-Fao, a mobilisé les membres de la structure, ce samedi 27 novembre. Et comme à l’accoutumé, la cérémonie a service de prétexte à la tenue d’une conférence. Yeboua Mamadou a entretenu l’auditoire sur « comment découvrir le trésor de la vie associative ? ».

Le président sortant a présenté quelques acquis de son mandat. Kouakou Kouamé Abdoulaye a relevé des campagnes de sensibilisation contre les grossesses en milieu scolaire dans plusieurs établissements et l’organisation de concours qui ont permis de récompenser les meilleures élèves filles.

La prise de parole du député Sonan Jean-François, en sa qualité de parrain de l’évènement, a été un des autres temps forts. Il a exhorté les jeunes à se regrouper pour entreprendre des activités économiques. « Aucun État au monde ne peut employer tous ses jeunes. Unissez vos forces pour créer votre propre entreprise, et non vous ruer vers les concours administratifs ! », a lancé le député de Kouassi-Datékro et Boahia.

Pas moins de 20 autres associations de jeunes étaient représentées à la cérémonie d’investiture, qui a été rehaussée de la présence de Nanan Bini Kouamé, chef des ressortissants du Zanzan résidant à Marcory. Prodiguant des conseils au nouveau président de la JUDG, il lui a dit d’avoir le dos large.

KAMAGATÉ ABOU




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *