Search
dimanche 24 septembre 2023
  • :
  • :

AMODI (TABAGNE) : En pleine messe de la charité, une tornade détruit plusieurs habitations

À la recherche d’argent pour achever les travaux de leur église, les chrétiens catholiques d’Amodi, village sis dans la sous-préfecteure de Tabagne, ont profité du jour de l’Ascension (jeudi 18 mai) pour organiser une fête dite « de la charité ». Pour l’occasion, 3 membres du gouvernement se sont rendus dans la localité. Il s’agit de Kobenan Adjoumani (ministre de l’Agriculture et du développement rural), son collègue Vagondo Diomandé (Intérieur et sécurité) et Danho Paulin (ministre des Sports). Une présence inédite. Jamais le village n’avait accueilli à la fois autant de personnalités. Les organisateurs avaient donc tout prévu pour que la rencontre soit bénéfique à tous les habitants : chrétiens, musulmans, animistes. Tous se sont mobilisés pour attendre les illustres hôtes.

Les 3 ministres ici dans l’église catholique d’Amodi, le 18 mai 2023

Si la partie religieuse est allée jusqu’à son terme sous la conduite du père Kouassi Joseph (vicaire général du diocèse de Bondoukou), une pluie inattendue, accompagnée d’un grand vent, a écourté le reste du programme. Notamment la rencontre des ministres avec le chef d’Amodi, ses notables et le reste de la population. La tornade a détruit les tentes dressées pour l’occasion. Des dizaines d’habitations n’ont pas résisté à la force du vent. Pendant que certains étaient à l’église, leurs maisons étaient en train d’être rasées par la bourrasque. Des murs sont tombés sur d’autres, faisant de nombreux blessés. Ces sinistrés n’ont pas eu droit à la compassion des ministres. Ces derniers ont quitté la localité à bord de leur hélico, juste après la messe. Non sans faire quelques dons à l’église : 6.5 millions de francs CFA, une promesse de 20 tonnes de ciment et d’un groupe électrogène.

Des habitations en ruine après le passage de la tornade

Quant aux demandes portant sur le développement du village, elles n’ont pu être adressées aux 3 membres de l’équipe gouvernementale. Ces doléances portent, entre autres, sur l’extension de l’électrification, la construction d’un château d’eau, la réhabilitation du tronçon Amodi-Sogui : 16 kilomètres de calvaire pour rallier le chef-lieu de sous-préfecture.

KOUMAN ANGE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *